L'infolettre de novembre 2021



L'édito : toute crise est une opportunité

Ces derniers mois, de l’Afghanistan à certains classements internationaux, en passant par l’affaire des sous-marins, l’Algérie ou le Mali, la France a parfois paru subir l’actualité internationale, comme ballotée par la houle des crises et des avanies d’un nouvel “ordre” - ou plutôt désordre - mondial caractérisé par l’avènement de l’Asie, la montée en puissance de la Chine, l’unilatéralisme persistant des Etats-Unis, le retour de la Russie, l’accumulation des frictions en Afrique et l’union pour le moins relative de l’Europe. Si nous approfondissons l’analyse et élargissons la focale, nous réalisons toutefois que ces crises sont finalement autant d’occasions de mises à jour, parfois de re-positionnements, souvent de précisions utiles de notre stratégie d’influence internationale en Asie, dans la zone indopacifique ou encore en Afrique de l’Ouest et du Nord. C’est d’autant plus opportun que le temps du débat dans lequel la France s’engage a aussi vocation à être celui des clarifications et des arbitrages entre différentes options de politique internationale. Souvent qualifiée de “puissance moyenne”, la France ne dispose pas seulement d’un simple pouvoir de dire. Elle peut et doit aussi passer du discours à l’action. Les prochains mois seront déterminants. Dans cette nouvelle lettre d’information, Jean-Maurice RIPERT expose les conditions d’une stratégie réussie de la France dans l’indopacifique, notamment en s’appuyant sur l’Europe. Christian KOENIG décrypte la portée et les limites de certains classements internationaux. De leur côté, Vincent BERTHIOT et Jean-Baptiste GUÉGAN publient une note pour "Une diplomatie du sport conquérante au service de la France", première d’une série de notes de propositions versées au débat public. Ils rappellent - quelques semaines après une contre-performance sportive à Tokyo - que la France dispose de tous les atouts pour se placer au centre du jeu mondial qui offre de nombreuses perspectives diplomatiques et économiques, reconnaissent que la diplomatie sportive française s’est mobilisée ces dernières années et proposent d’aller plus loin en poursuivant des objectifs simples et ambitieux. Vous y trouverez aussi un débat animé par Sophie SUBERVILLE sur “l’éducation comme levier de l’influence internationale de la France” et un entretien sur “la nouvelle influence de la France en Afghanistan” avec Didier CHAUDET. Pour que le Club se développe, nous avons besoin de vous, de vos propositions et de votre énergie. Suivez-nous sur les réseaux sociaux, adhérez et participez à nos activités. Bonne lecture et bonne réflexion !


Anne GENETET Présidente

Christian KOENIG Secrétaire général

Soutenir le Club France Initiative


SOMMAIRE

  • L'édito : toute crise est une opportunité

  • 10 propositions pour "une diplomatie du sport conquérante au service de la France”

  • La France doit continuer à miser sur l’Indopacifique, et s’appuyer sur l’Europe

  • Des classements déclassés

  • Géopolitique du patrimoine d’Emmanuel LINCOT : une clef de lecture des relations internationales

  • Les Débats du CFI : "l'éducation comme levier de l'influence internationale de la France"

  • Les Entretiens du CFI : la nouvelle influence de la France en Afghanistan avec Didier CHAUDET

  • Why the world is becoming more French

  • Les Entretiens du CFI : l'influence de la France par et dans le sport avec Jean-François LAMOUR

  • Les Entretiens du CFI : l'attractivité de la France avec Marc LHERMITTE




10 propositions pour "une diplomatie du sport conquérante au service de la France”

A moins de 1 000 jours des JO de Paris et concomitamment aux annonces de la ministre Roxana MARACINEANU pour une nouvelle ambition du sport français à l’international, le Club France Initiative verse au débat public des propositions fortes pour que la France, de longue date une grande puissance sportive, développe et optimise son rayonnement international dans le sport et par le sport, en termes d’influence comme d’attractivité, et maximise divers intérêts (diplomatiques, politiques, économiques, culturels, linguistiques…) sur la scène internationale. Comment la France peut-elle capitaliser sur les grands événements mondiaux (Coupe du monde de rugby, JO de Paris en 2024…), et plus largement sur le sport français, pour renforcer son soft power à l’international ? C’est la problématique à laquelle le Club France Initiative apporte des éléments de réponse dans sa note intitulée “Une diplomatie du sport conquérante au service de la France” dans laquelle les auteurs rappellent que la France dispose de tous les atouts pour se placer au centre d’un jeu qui offre de nombreuses perspectives diplomatiques et économiques, reconnaissent que la diplomatie sportive française s’est mobilisée ces dernières années et proposent d’aller plus loin en poursuivant des objectifs simples et ambitieux. [...]

Lire la note



La France doit continuer à miser sur l’Indopacifique, et s’appuyer sur l’Europe

L'annulation par l'Australie en septembre dernier du contrat signé avec la France en 2016 pour la fourniture de 12 sous-marins marque bien sûr un recul pour la stratégie Asie Indopacifique développée par la France depuis 2018, qui s’appuyait sur la consolidation de relations bilatérales fortes - notamment en matière de défense - entre Paris, New Delhi, Tokyo et Canberra. Mais elle n’en marque certainement pas la fin.

[...]

Lire la chronique



Des classements déclassés


Depuis de nombreuses années, la Banque Mondiale publie un rapport annuel intitulé “Doing Business”. Cette publication présente une dizaine d’indicateurs liés aux conditions et procédures de création et d’administration d’une entreprise, à la fiscalité, à l’accès à des ressources. Le rapport accorde un score à chaque pays sur chacun de ces indicateurs et un score global est utilisé pour classer les pays en fonction de la facilité à “faire des affaires”, la Nouvelle-Zélande étant récemment classée en tête et la Somalie en dernière position.


[...]

Lire la chronique



Géopolitique du patrimoine d’Emmanuel LINCOT : une clef de lecture des relations internationales


A l’heure où de nombreuses nations en Occident mais également aux quatre coins du monde s’interrogent sur leur identité, Emmanuel LINCOT nous livre une réflexion puissante sur la géopolitique du patrimoine. La thèse de l’ouvrage Géopolitique du patrimoine : l'Asie d'Abou Dabi au Japon (MkF Editions, Paris, 2021, 115 pages) est que cette dimension peu explorée jusqu’alors est pourtant essentielle à la compréhension des relations internationales. En tant que Français, on ne peut qu’être d’accord. En effet, en France, la diplomatie culturelle repose sur une tradition régalienne. Elle est même le ciment de notre soft power à l’international. Le Club France Initiative a d’ailleurs largement abordé cette dimension dans ses travaux.


[...]

Lire le post



Les Débats du CFI : "l'éducation comme levier de l'influence internationale de la France"

Le dernier des “Débats du CFI” s’est tenu le 15 septembre sur le thème de “L'éducation comme levier de l'influence internationale de la France”. [...]

Voir l'entretien



Les Entretiens du CFI : la nouvelle influence de la France en Afghanistan avec Didier CHAUDET

Dans le cadre des Entretiens du Club France Initiative, Vincent BERTHIOT, co-fondateur du Club, échange avec Didier CHAUDET, spécialiste de l'Afghanistan et de son environnement régional, sur le thème de la nouvelle influence de la France en Afghanistan. [...]

Voir l'entretien



Why the world is becoming more French

From industrial policy and nuclear power to “strategic autonomy” and the 35-hour week, the 2020s are popularising many French instincts about world affairs and the state. For decades France has been the red cape to the bull of liberal Atlanticist orthodoxy. Lukewarm on a transatlantic alliance others treated as sacrosanct, ­wedded to Gaullist multipolarity in a ­seemingly unipolar age, enduringly statist in defiance of Hayekian economics, heavy-handedly dirigiste in an age of decentralisation and networked power, at points it has appeared like the village in the Astérix books; the stubborn Gallic holdout against the end of history. [...]

Lire le post



160 & 87


C'est respectivement le nombre d'ambassades et de consulats qui servent de points d'appui à la présence diplomatique française à travers le monde.



Les Entretiens du CFI : l'influence de la France par et dans le sport avec Jean-François LAMOUR



Les Entretiens du CFI : l'attractivité de la France avec Marc LHERMITTE



Thierry de MONTBRIAL, Dominique DAVID, (dir.)

RAMSES 2022. Au-delà du Covid

Paris, Dunod / Ifri, septembre 2021


Pascal BONIFACE (dir.)

L’Année stratégique 2022

Armand Colin / IRIS éditions, septembre 2021


Alexandre ROBINET-BORGOMANO, Marion VAN RENTERGHEM

"Quelle Allemagne après Merkel ?"

Note, septembre 2021